Ateliers / Tables rondes / Clubs jeunes

Pour les inscriptions aux club jeunes/ateliers/tables rondes, merci d'envoyer un mail à

smmap2017@sciencesconf.org en précisant le ou les évènements auxquels vous souhaitez participer. Bon congrès !

 

Club Jeunes : Réunion annuelle des trois clubs jeunes

Personnes animant l’atelier : Responsables des différents CJ (CJSFEAP : chazarin@unistra.fr, RFMF junior : saros.calt@gmail.com, CJSM : clubjeunesm@gmail.com)

Public envisagé : La demi-journée est libre d’accès à toute personne souhaitant y participer

 Contexte : Cette demi-journée est l’occasion pour nos membres de présenter leurs résultats et d’échanger entre jeunes chercheurs.

 Un appel à communication vous sera adressé par vos CJ respectifs. Les CJ sélectionneront ensuite 3 propositions orales parmi celles reçues. Au total, la demi-journée comprendra donc 9 présentations de 15 minutes.

 La meilleure présentation se verra attribuer un créneau pour une communication orale lors du congrès SMMAP2017.

 Pour avoir plus d’information au sujet de cette demi-journée, nous vous encourageons à contacter le Club Jeune auquel vous appartenez.

Date et lieu : Lundi 2 octobre à 14h (la salle sera précisée ultérieurement).

http://cj.sfeap.fr/ http://www.rfmf.fr http://www.cjsm.sfsm.fr/

 

 Atelier 1 : Méthodes rapides en RMN 2D pour l'analyse quantitative de mélanges

Personnes encadrant la formation : Jean-Nicolas DUMEZ (jeannicolas.dumez@cnrs.fr), Patrick GIRAUDEAU (patrick.giraudeau@univ-nantes.fr)

Public envisagé et prérequis : Cet atelier s’adresse à toute personne désireuse d’appréhender l’intérêt de la RMN 2D pour l’analyse quantitative en métabolomique et fluxomique. Prérequis : connaissances de base en métabolomique par RMN 1D.

Objectif de la formation : L’objectif de la formation est d’initier les participants à l’acquisition et au traitement des données en RMN 2D pour l’analyse quantitative de mélanges complexes tels que ceux rencontrés en métabolomique et fluxomique. L’idée principale est de donner aux participants les moyens de choisir et de mettre en œuvre les expériences les plus appropriées à leur problématique. L’atelier sera centré sur les méthodes d’acquisition rapides en RMN 2D, en mettant l’accent sur les aspects quantitatifs relatifs ou absolus. Les étapes de traitement des données seront également abordées. L’atelier s’organisera autour de présentations interactives (questions/réponses) et de discussions. 

Compétences acquises à la sortie de la formation :

  • Compréhension des aspects quantitatifs liés à la RMN 2D
  • Compréhension des principales méthodes rapides (repliement, échantillonage non-uniforme, RMN ultrarapide)
  • Connaissance des avantages et inconvénients des différentes méthodes, choix de la technique la plus appropriée à une problématique donnée
  • Mise en œuvre des méthodes présentées (acquisition et traitement des données)

Durée : 2 heures.

Date et lieu : Lundi 2 octobre à 14h (la salle sera précisée ultérieurement).

 

Atelier 2 : La métabolomique appliquée aux communautés (meta-métabolomique) 

Personnes animant l'atelier : Cyril JOUSSE (cyril.jousse@uca.fr); Catherine LEBLANC (catherine.leblanc@sb-roscoff.fr)

Public envisagé et prérequis : Etudiants, ingénieurs et chercheurs avec des notions de métabolomique et d'écologie.

Contexte : Les outils de la métabolomique sont de précieux points de départ à ce type d'étude. Il reste cependant beaucoup à faire pour optimiser le rendu d'information métabolique en provenance de communautés, et particulièrement s'il s'agit d'évaluer l'impact d'effets (naturels, anthropiques ou autres) sur chacun des partenaires du système. Cet atelier a donc pour objectif de mener une réflexion autour des actions de recherche, des outils et des méthodologies nécessaires. Il s'agit d'un travail transdisciplinaire (chimie, biologie, écologie, biomathématiques, bioinformatique) qui fera sans doute appel à d'autres types de données d'intérêt (notamment d'autres "omiques").

Durée : 2 heures.

Date et lieu : Lundi 2 octobre à 14h (la salle sera précisée ultérieurement).

 

Atelier 3 : Outils d'analyse des spectres de fragmentation pour l'identification des petites molécules

Personnes animant l’atelier : Alexis DELABRIERE, (alexis.delabriere@cea.fr), Yann GUITTON (yann.guitton@oniris-nantes.fr), David TOUBOUL (david.touboul@cnrs.fr), Emilien JAMIN (emilien.jamin@inra.fr), Fabien JOURDAN (fabien.jourdan@inra.fr), Etienne THEVENOT (etienne.thevenot@cea.fr)

Public envisagé et prérequis : L’atelier s’adresse aux chimistes, biologistes et bioinformaticiens qui utilisent ou développent des outils d’aide à l’identification structurale.

Contexte : Ces dernières années sont apparus plusieurs outils pour l’aide à l’identification à partir des spectres de fragmentation tels que la fragmentation combinatoire (MetFrag), la modélisation par fragmentation compétitive (CFM-ID), et la prédiction d’empreintes moléculaires (CSI:FingerID), mais aussi pour la visualisation des réseaux moléculaires (GNPS).

Objectif : L’objectif de l’atelier est de présenter ces outils et d’échanger sur leurs forces et limites en termes de prédiction et d’interprétation sur des jeux de données d’intérêt, et de discuter plusieurs développements en cours dans le domaine de l’aide à l’identification.

Durée de l’atelier : 2 heures.

Date et lieu : Lundi 2 octobre à 16h (la salle sera précisée ultérieurement).

 

Atelier 4 : Améliorer un manuscrit scientifique en anglais (formation SFSM, tarif: 50 euros)

Animateur : Valérie GABELICA (v.gabelica@iecb.u-bordeaux.fr)

Public envisagé et prérequis : Toute personne désireuse d’améliorer ses manuscrits en anglais. Prérequis : anglais scientifique de base, et avoir déjà essayé de rédiger un document scientifique en anglais.

Contexte : Au travers des revues scientifiques, nos pairs évaluent le bien-fondé de la démarche, l’impact potentiel du travail, mais aussi la manière dont celui-ci est présenté (« scholarly presentation »). De plus en plus, les chercheurs réalisent que le style d’écriture influence l’aisance d’acceptation des articles dans les revues exigeantes, mais ne sont cependant pas forcément outillés pour améliorer leur style en anglais.

Objectif de la formation : L’objectif de la formation est de prodiguer quelques outils pour améliorer la lisibilité des textes scientifiques en anglais, c’est-à-dire pour arriver à simplifier sans sacrifier la subtilité d’un raisonnement.

Approche : Ces outils sont basés sur les « Elements of Style » de Strunk & White,* référence incontournable pour les écrivains anglophones, et seront appliqués à des textes de spectrométrie de masse. Pour cela, chaque participant à la formation fournira à l’avance un abstract d’une page en anglais (par exemple, l’abstract soumis au congrès), et nous travaillerons sur des phrases extraites de ces abstracts. Il est suggéré de venir avec un ordinateur portable pour travailler en séance.

Durée de l’atelier : 2 heures.

Date et lieu : Lundi 2 octobre à 16h (la salle sera précisée ultérieurement).

Personnes connectées : 1